Skip to main content
menu
vernissage cimentier Vicat
copyright
Vicat

Lancement de la Fondation d’entreprise Louis Vicat à l’Hôtel de l’Industrie

13 September 2017

A l’occasion du vernissage de l’exposition « Avec Vicat, Fêtons 200 ans d’étonnement » qui se tenait le 13 septembre dernier à la société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, Place Saint-Germain-des-Prés, le groupe VICAT a présenté sa Fondation d’entreprise Louis Vicat nouvellement crée.

Au cours du vernissage Sophie Sidos-Vicat a exposé les principaux objectifs de la Fondation :

  • Promouvoir la culture scientifique et technique à partir de l’œuvre de Louis Vicat
  • Contribuer à la sauvegarde du patrimoine réalisé à partir du ciment
  • Accompagner des actions en faveur de l’éducation et la solidarité

Cette soirée de lancement a également été l’occasion pour la Fondation de souligner le parcours extraordinaire de Louis Vicat qui a été primé à de nombreuses reprises par les membres de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale.

image
Hôtel de l’Industrie
copyright
Vicat

Clin d’œil à l’Histoire : 200 ans après Louis Vicat, le groupe VICAT et le Fondation Louis Vicat ont choisi d’investir l’Hôtel de l’Industrie

Olivier Mousson, Président de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale est revenu sur l’histoire de « l’Hôtel de l’Industrie ». Au cœur de la vie intellectuelle, culturelle et scientifique rive gauche, l’Hôtel de l’Industrie ouvre ses portes aux chercheurs et conférenciers pendant près de deux siècles. Devenant l’un des principaux « foyer d’innovations » à Paris, la Société d’Encouragement participera à la modernisation et au développement de l’économie française. Olivier Mousson a rappelé les liens étroits qui ont unis la Société d’Encouragement et Louis Vicat, distingué à de nombreuses reprises. Ce dernier recevra une médaille d’or à l’occasion du concours sur les « pierres artificielles », il sera ensuite récompensé par le premier prix d’Argenteuil, doté de 12 000 f.-or, en 1846 ; il sera distingué enfin une troisième fois, à l’issue de l’ensemble des concours sur les ciments résistants à l’eau de mer, par deux prix de 2000 f.-or, en 1857.